Archive pour la catégorie ‘Technologie’

7 ans et quelques jours

Mardi 25 juillet 2006

Le 21 juillet 1999, une soucoupe volante ayant pour doux nom Airport faisait son arrivée sur Terre. Sept ans plus tard, tous les ordinateurs Apple disposent, à l’exception des Power Mac G5 peut-être, d’une connexion sans fil de série. Peu de technologies ont autant changé nos vies que le Wi-Fi. Une fois de plus, Apple a joué un grand rôle dans la démocratisation de cette technologie qui désormais est aussi répandue ou presque que l’USB. Apple ne s’est pas contenté de mettre le sans-fil à la disposition de tous, elle a réussi à lui trouver des applications fortes intéressantes. L’exemple, le plus célèbre, bien entendu, est AirTunes qui permet de diffuser sans fil la musique d’iTunes. Espérons que l’arrivée du 802.11n avec sa bande passante accrue donne d’autres idées de cet acabit à Apple….

Le Spam enfin utile ?

Mardi 4 juillet 2006

Le site n’est pas tout récent, mais plus que jamais d’actualité (je subis une grosse augmentation du trafic de spam depuis environ trois mois). Grâce à spamshirt.com, le spam devient en effet presque utile, du moins il inspire des entrepreneurs manifestement plus scrupuleux que ceux qui sont à l’origine de ces messages pourris (on dit aussi « pourriels », si, si, je cite : « [INFORMATIQUE] Message électronique (ou article de forum) envoyé par pollupostage. Boîte aux lettres encombrée par des pourriels. »).

Bref…, le site propose donc de commander un t-shirt personnalisé avec votre sujet de spam préféré. Vous pouvez personnaliser vos textes, mais spamshirt.com offre également une sélection des messages les plus courants. Qui n’a pas reçu un jour un sympathique « Dollar freedom at your fingertips » ou un plus incitatif « Instantly attract the opposite sex with pheromones ».

SpamShirt.com

Histoire de disques

Samedi 28 janvier 2006

Du premier disque dur (5 Mo sur 50 disques de 24 pouces) jusqu’aux plus récents microdrives, retrouvez sur News.com l’histoire des disques durs en 10 photos…

http://news.com.com/2300-1010_3-6031405-1.html?tag=nl

Relever ses courriels Gmail sur portable

Dimanche 18 décembre 2005

Vu sur engadget vendredi.

Il est désormais possible de relever ses courriels Gmail sur son téléphone portable, y compris en France, et ce quel que soit son opérateur. Rendez-vous pour cela simplement, dans votre navigateur Wap, sur www.gmail.com. La première page affichée, l’accueil, n’est pas une réussite. Mais les suivantes, à l’intérieur du compte, permettent de gérer convenablement ses courriels: les recevoir, y répondre et même les marquer d’un étoile. À noter que, comme sur la version web, l’identifiant et le mot de passe peuvent être véritablement mis en mémoire, ce qui évite d’avoir à les entrer depuis le téléphone à chaque connexion.

.mac: le plus docile avec les courriels marketing

Vendredi 16 décembre 2005

Une petite info que j’avais vue, puis laissée filer il y a deux mois. Le service de courriels de .Mac, le pack Internet premium d’Apple, est des plus docile avec les courriels marketing, ces messages que des sociétés vous envoient, car vous êtes supposé les avoir acceptés en cochant (opt-in) ou décochant (opt-out) une case. Il peut s’agir tant d’un email vantant les dernières de promotion de vendeur en ligne, les dernières destinations de voyagiste et que sais-je encore…

Dans le détail, le filtre-anti spam de .Mac ne bloque que 8% de ce type de courriels, à égalité avec Earthlink et USA.net. A l’inverse, Gmail et Excite en bloquent 39%, suivis de MSN (33%) et Hotmail (32%).

On ne saurait finalement pas dire dans quel camp se situe le meilleur résultat…

Un peu d’imagination, vous aussi, là-bas!

Vendredi 16 décembre 2005

Communiqué de presse de Free, hier:

Free baisse ses tarifs pour les appels émis depuis la Freebox vers une centaine de pays et inclut dans son forfait Freebox les appels vers de nombreuses destinations étrangères.

Désormais les abonnés au forfait Freebox (29,99€ /mois) peuvent téléphoner gratuitement et de façon illimitée depuis leur ligne Freebox vers les lignes fixes des pays suivants :

Allemagne Autriche Chine Etats- Unis Israël Pays Bas Royaume Uni
Australie Canada Espagne Irlande Italie Portugal Singapour

Les appels vers les mobiles des Etats Unis et du Canada sont inclus et illimités dans le forfait.

Réponse de neuf telecom à l’instant:

Paris, le 12 décembre 2005 – Tous les abonnés à l’offre de dégroupage total de neuf telecom vont bénéficier d’appels illimités vers les fixes de l’ensemble des pays de l’Union Européenne, l’Amérique du Nord, l’Inde et la Chine, soit plus de 50% de la population mondiale.

Dès le 25 décembre 2005, les anciens abonnés, comme les nouveaux, profiteront automatiquement de ces nouvelles conditions.

Le délai du 25 décembre indiqué par ce communiqué de presse, antidaté par erreur, étant peut-être laissé aux équipes techniques de neuf pour encaisser puis réfléchir à cette riposte à peine marketing.

Bill Gates sur Google: « de quels produits parlez-vous » ?

Jeudi 15 décembre 2005

Savoureux entretien de Bill Gates accordé à VNUnet.

Le journaliste le questionne sur Google, que l’on compare parfois à Microsoft il y a 10 à 15 ans. Réponse de Bill, par deux fois:

De quels produits Google parlez-vous?

Le journaliste insiste. Suit cette tirade.

Google Talk, waouw! Il s’agit typiquement d’un produit de ‘mimétisme’. Même Gmail. Qu’y a-t-il là de si unique? Oui, naturellement, Google est une fameuse entreprise. C’est un solide concurrent et j’ai des collaborateurs qui se consacrent à temps plein au sujet. Car nous devons surprendre les gens et faire une ‘recherche’ qui soit meilleure que celle de Google. Et nous sommes à pied d’oeuvre. Je veux parler d’outils de développement, d’interfaces naturelles et de logiciels de productivité. Et Google n’est actif dans aucune de ces catégories. Mais des gens font pourtant comme si Google était bel et bien occupé à cela et comme s’il pouvait par conséquent proposer davantage qu’une solution de ‘mimétisme’. Ça ne me pose aucun problème. Il y a également eu une décennie, entre 1985 et 1995, où les gens pensaient que Microsoft pouvait faire n’importe quoi à n’importe quel moment.
A certains égards, il est pourtant amusant de voir que des personnes sous-estiment nos projets. Nous ne sommes encore qu’au début de l’ère où nous allons utiliser l’internet comme une plate-forme avec des services fortement développés.

Le reste, et plus encore, est à lire ici.

Les réseaux de MacG

Lundi 7 novembre 2005

C’est toujours la même chose, je dois me lever très tôt demain ce matin et forcément, le sommeil ne vient pas. Pourtant, j’ai eu une grosse journée ce dimanche. Levé à 13 h (couché à 6 h), j’ai enchaîné avec l’enregistrement du Podcast MacGeneration #7 (qui sera en ligne cette semaine, on doit terminer le montage) et ensuite j’ai découvert deux sites dont je vais tout de suite vous parler. Ceux-ci tournent autour du networking et combinent des technologies innovantes tout en offrant une grande facilité d’utilisation (ce que j’aime ce genre de sites, c’est tellement rare) et sur lesquels je suis d’ailleurs toujours en train de surfer.

Si y’a un truc pour lequel j’ai vraiment accroché depuis plusieurs années c’est le networking (ou réseautage), mais jusqu’ici je m’étais cantonné au « business networking » (je fais une utilisation intensive de Linkedin). Avec l’Internet, le réseautage a pris une nouvelle dimension et cela a permis, ces dernières années, le développement d’une quantité de service orienté autour des réseaux. Et si les sites de « business networking » sont nombreux, c’est surtout le « social networking » qui a vu quantité de développements avec des concepts très originaux. Parmi ceux-ci, j’en ai découvert deux qui m’ont tout de suite séduit.

Le premier n’est pas à proprement parlé un outil de réseautage, mais il permet de localiser sur une carte les membres d’une communauté et donc indirectement servir de base à un réseau. Personnellement, c’est presque un rêve devenu réalité. Cela faisait longtemps que j’avais envie d’avoir un tel outil pour les forums de MacGeneration, j’en avais parlé à plusieurs reprises et quelques initiatives avaient été prises sur les forums, mais sans donner de résultats vraiment satisfaisants. Grâce à Google Map et à ses API ouvertes, j’ai découvert une solution assez convaincante avec le développement effectué par le site Frappr. Depuis hier, nos lecteurs peuvent très facilement se localiser et avoir sous les yeux une carte du monde qui affiche l’emplacement de tous les lecteurs de MacGeneration qui s’y sont inscrits. C’est encore un peu jeune et vide, mais je ne doute pas que la carte va rapidement se peupler (d’ailleurs, Golf vient de s’inscrire, je sens qu’il va nous faire une grosse pub sur le forum Bonjour Rendezvous ;))

Le second est quant à lui une utilisation très intéressante du networking social et sous une forme en fait très logique; l’utilisation de la musique pour créer un réseau. J’ai découvert Last.fm hier grâce aux signatures de membres des forums qui y sont inscrits. Ce site propose de faire automatiquement un classement de la musique que vous écoutez (grâce à un plug-in pour iTunes) et, à partir de là, vous permet de découvrir autant des artistes ou des styles de musique qui s’approchent des tendances que vous appréciez que des personnes qui partagent les mêmes goûts que vous. Et, en plus de créer votre réseau autour de votre musique favorite, vous pouvez rejoindre (ou créer) un groupe. C’est le cas de MacGeneration qui, sous l’impulsion de Teo, possède depuis octobre 2004 (déjà ?!?!) son propre groupe avec une cinquantaine de membres. Si vous appréciez la musique, je vous invite fortement à y faire un tour. Cela vous prendra un peu plus de temps que de s’inscrire sur la carte des lecteurs de MacGeneration, mais le contenu y est très riche et vous y ferez des découvertes passionnantes et surprenantes.

Et après je me demande pourquoi j’arrive pas à dormir (en plus, j’ai reçu mon nouveau PowerBook, ça aide pas… !)

Bien d’chez nous

Vendredi 7 octobre 2005

Un dessinateur bien d’chez nous pour un gag bien d’chez nous et qui ne peut faire rire qu’un fan d’informatique comme y’en a plein chez nous (notre service partage les locaux avec une cinquantaine d’informaticiens). Voilà donc le dernier Mix & Remix (je vous invite d’ailleurs à jeter un oeil à son blog) paru dans l’Hebdo de cette semaine (un magazin bien d’chez nous).

Sur Mac

Que de temps perdu !

Mardi 4 octobre 2005

Au grand dam de mon activité sur MacGeneration, je suis pour quelques jours encore pieds et points liés à mon activité professionnelle à l’Université de Lausanne, en plein développement d’une application Web que quelque 5000 utilisateurs attendent impatiemment. Je passe donc week-end et nuits à la chasse aux bugs et autres spécialités générées par certaines applications que j’apprécie beaucoup, Internet Explorer et Word pour ne pas les nommer.

À quelques heures du lancement et maintenant que le design des pages Web est quasi définitif, il reste encore à réaliser les fiches d’aide, ce qui permet par la même de découvrir les derniers bugs, mais également quelques absurdités, non pas liées au travail réalisé jusqu’ici, mais au fonctionnement de certaines applications… Internet Explorer quand tu nous tiens ;). Pour la défense du système développé par Microsoft, sachez quand même que je dois observer la plus stricte objectivité dans la réalisation de ces documents d’aide, me plaçant dans la peau d’un utilisateur lambda, que ce soit sur Mac (le plus dur) et sur Windows (c’est plus facile). Bref, me voilà donc en train de réaliser l’explication sur le téléchargement de documents. Sur Mac, comme l’atteste cet extrait de la fiche, facile, on appuie sur le bouton et c’est enregistré.

Sur Mac

Sur Windows… cela se passe également de commentaires (pas dans la fiche par contre)
Lire le reste de cet article »

Je dirais plus jamais du mal d’Apple ;)

Jeudi 11 août 2005

À l’instant ou j’écris ces premières lignes, cela fait 45 minutes que je suis au téléphone avec le support technique de Dell, je me fais balader entre différents services avec, à chaque fois, la promesse d’être « mis en relation avec un technicien spécialisé » et à chaque fois aussi la chance d’entendre une charmante voix m’annoncer « votre temps d’attente approximatif est de 10 minutes » (notez bien le « approximatif »).

Mon problème concerne un de ce « super écran » Dell, si, si, vous savez le 2005WFP vachement moins cher (ça, c’est vrai, c’est d’ailleurs pour ça que l’Université achète ces écrans) et vachement mieux que l’écran Apple (là je doute encore, mais on va pas polémiquer sur la question), sans aucune raison, l’écran commence à afficher des lignes vertes verticales (testé sur 4 machines, même problème.)

Bref, juste pour rire (et ça fait 1h00 maintenant que c’est le même disque), voici quelques extraits des conversations que j’ai eus avec l’une ou l’autre des 7 personnes auxquels j’ai parlé.

Moi: « Bonjour, j’ai un problème avec mon écran Dell »
Mon interlocutrice: Bonjour Monsieur, votre écran est-il relié à un ordinateur de bureau ou à un ordinateur portable »
Moi: « Un portable »
Mon interlocutrice: « Pourrais-je avoir le numéro de série de votre ordinateur portable »
Moi: « je lui donne le numéro de mon PowerBook  »
Mon interlocutrice: « Ce numéro n’est pas valable »
Moi: « Oui, c’est un Macintosh »
Mon interlocutrice (d’un ton outré): « Comment, votre écran Dell n’est pas branché sur un ordinateur Dell ???? »
Mon interlocutrice: « Un instant, je vous mets en relation avec le service accessoires »
Une machine : « Bip, votre temps d’attente approximatif est de 10 minutes »

Technicien suivant, approximativement beaucoup plus de 10 minutes après:
Lire le reste de cet article »

J’vous paie comment ?

Dimanche 3 juillet 2005

Je n’avais jamais fait attention à la chose, mais le magasin en ligne des supermarchés Coop (en Suisse) que j’utilise régulièrement pour faire une partie de mon shopping (surtout les gros trucs pas pratiques ou lourds à transporter) propose un mode de paiement plutôt… innovant. En effet, quand j’ai reçu la confirmation de commande, j’ai constaté cette note plutôt amusante dans le « mode de paiement ». Je suis pourtant sûr d’avoir choisi un paiement par carte de crédit ! Maintenant je me demande encore comment je vais m’acquitter de mes courses… ;)

À première vue

Lundi 18 avril 2005

Le rachat de Macromedia par Adobe a fait déjà couler beaucoup d’encre. On devrait en savoir plus sur les intentions réelles d’Adobe dans les semaines à venir. En attendant, cette réflexion de Michel Poulain trouvée dans les réactions résume assez bien la situation.

Michel Poulain [18.04.2005, 10:33]

Cette nouvelle est un coup de tonnerre, dont la portée nous dépasse un peu! Adobe détient maintenant 100% des logiciels graphiques, Quark étant en train de mourir peu à peu (plus d’innovation depuis des années, politique commerciale déplorable…) c’est la seule société vraiment pro et largement déployée.

Avec les brevets de Flash, de l’EPS et du PDF, sans parler de son incontournable logiciel Photoshop, Adobe a de quoi maîtriser entièrement la publication imprimée et en ligne. Adobe peut maintenant dire quelle plate-forme doit être soutenue ou pas. S’ils n’ont plus envie de décliner leur gamme sur Mac et PC, en cas de recettes trop faibles, ils peuvent le faire. Leurs clients devront se rabattre sur l’autre plate-forme. Un monopole quoi.

Mais j’ai peu de doute qu’Adobe profite de cette situation, car le monopole existait déjà avec Photoshop sans réelle concurrence, et Adobe n’a jamais augmenté ses prix, au contraire avec la suite CS. Et Apple prépare lui aussi ses armes avec CoreImage, car un équivalent Photoshop est toujours nécessaire avec Final Cut, Motion ou Shake.

Autre réflexion: Macromedia avait, il y a 5 mois au Japon, présenté Flash 8 hyper optimisé pour le Mac. Depuis plus de nouvelles. J’espère que ce rachat ne va pas freiner ce développement qui tarde à être finalisé. Le lecteur Flash était accéléré de 200% si mes souvenirs sont bons. Arrivant exactement à la vitesse de son homologue Windows. (Avec un Safari 1.3 lui aussi accéléré, c’est génial).

Quant à la survie de Freehand, Dieu seul le sait. Mais Freehand a toujours eu une bonne longueur d’avance sur Illustrator (transparence, interface, etc…). Je pense que Adobe va le siphonner et mettre à niveau Illustrator avant de le laisser tomber.

LaCie téléphone maison !

Jeudi 20 janvier 2005

Petite aventure amusante cet après-midi au travail lorsque cette sonnerie (mp3 – 228 Ko) se fait entendre dans l’une des salles de montage vidéo de notre service. La proximité immédiate de nombreux appareils électroniques ne facilitait pas la localisation du bruit et, en raison de la nature de la sonnerie, je un hypothétique téléphone sans fil peut être coincé ou tombé entre deux boîtiers, croyant même à un certain moment à une mauvaise blague. Finalement, la recherche se recentra sur une paire d’enceintes et un disque dur LaCie posé entre ces deux enceintes. J’ai logiquement pensé que les enceintes étaient responsables du bruit, mais, après les avoir débranchées, le bruit persista.

Finalement, après avoir collé mon oreille sur le disque dur, j’ai pu confirmer sa provenance… étrange. Après démonstration en public (mes collègues me croyaient difficilement) et une franche rigolade (ça me rappelle ce site), j’ai fait une recherche sur le site du fabricant, rien, puis un téléphone au service technique m’apportait finalement la réponse. Bon à savoir, lorsqu’un disque LaCie se met à émettre une sonnerie de téléphone, cela signifie « simplement » que le disque dur est endommagé.

Les promesses d’Intel

Samedi 8 janvier 2005

En lisant ce billet sur slashdot, je me suis effectivement rappelé de cette dépêche tech que j’avais rédigée en mars 2003 :

10 GHz pour 2005

Intel espère franchir le cap des 10 GHz en 2005 ou en 2006. Nehalem, c’est son nom de code, sera gravé en 65 nanomètres et offrir une vitesse de bus de 1,2 GHz. En attendant la disponibilité d’un tel processeur, le fabricant de semi-conducteurs développe Tejas, une nouvelle génération de processeurs qui sera commercialisée fin 2004 avec une fréquence d’horloge avoisinant les 5,6 GHz.

On casse du sucre sur Intel, mais n’oublions pas par exemple que Steve Jobs avait indiqué que le G5 franchirait en 2004 le cap des 3 GHz… Mais, Intel est quand même dans ce cas très très loin du compte.

Une perf pour la Freebox

Lundi 13 décembre 2004

Pas de déconnexion de la Freebox en presque 48 heures. Ce qui ne m’était plus arrivé depuis le mois d’octobre, la connexion sautant souvent au bout de quelques heures, parfois de quelques minutes. Free m’avait d’abord incité à changer mon filtre, toute mon installation (qui n’a jamais bougé, bien sûr). C’était de ma faute, forcément. À peine me conseillait-on de retirer moi-même les câbles jusqu’à leur DSLAM. Puis, Free et France Télécom n’ont cessé de se renvoyer la balle (« nous, on n’est pas responsable de ça, mon bon monsieur, voyez avec eux », et inversement), leurs services téléphoniques rivalisant d’incompétence.
Donc, là, ça marche. Probablement grâce à l’opération du Saint-Esprit de l’ADSL. Reste plus qu’à dépenser 90 euros pour avoir une Freebox 4 et l’ADSL2+…

Projecteur vidéo fait maison

Lundi 6 décembre 2004

L’autre jour, je suis tombé sur cet article publié par l’excellent Tom’s Hardware. Certes, le concept n’a rien de révolutionnaire puisque, à l’époque ou les projecteurs vidéo étaient encore très cher, on pouvait acheter des écrans TFT noir blanc qui se placaient justement sur les rétroprojecteurs, mais cela m’a franchement donné envie d’essayer surtout en voyant le résultat plutôt impressionant auxquels ils étaient arrivés. Après 2 semaines de recherche, je trouve donc un rétroprojecteur (un grand merci à Olivier) et un écran TFT d’occasion pour tenter l’expérience.

Lire le reste de cet article »

Creative Zen Touch, un « faux iPod »

Dimanche 17 octobre 2004

Lors de la conférence de présentation de Fnacmusic le mois dernier, les dirigeants de la vénérable enseigne annonçaient la mise en avant, dans les rayons de la Fnac, des baladeurs compatibles avec leur nouvelle boutique. Comprenez : tous les baladeurs, excepté l’iPod, devaient recevoir une étiquette vantant leur support du système de gestion de droits de Windows Media Player.
À la Fnac Digitale, où avait pourtant lieu la conférence, rien de tout cela n’est apparu. Pire, l’iPod a maintenant un linéaire dédié, au milieu les baladeurs numériques à disque dur. Sont présents les deux iPod 4G, les mini dans toutes leurs couleurs et les accessoires les plus connus et vendus. Un espace qui concentre toutes les attentions.
L’occasion de vérifier la remarquable association du baladeur avec la « bit generation », comme le dirait Libé. Où l’on surprend la conversation téléphonique d’une femme d’une quarantaine d’années, qui ne semblait pas y connaître grand chose : « Bon, tu es vraiment sûr(e) que c’est celui-là qu’il faut que je prenne ? La semaine dernière, j’ai failli en prendre un faux », dit-elle en regardant, sur la droite, le Zen Touch de Creative.
Par le passé, j’avais déjà entendu associé « iPod » à un petit lecteur MP3 flash, comme s’il s’agissait d’un terme générique. C’est en revanche la première fois que je constate que les concurrents du baladeur d’Apple sont de « faux iPod ».

Blog à 8000

Lundi 27 septembre 2004

Je sors un peu du sujet Mac mais, grâce au Weblog de mon oncle, guide de montagne, je viens d’apprendre qu’il était arrivé au sommet du Cho Oyu, l’un des 14 sommet de plus de 8000 mètres qui existent sur terre. Si le Cho Oyu, situé sur la frontière tibéto-népalaise, à 30 km au Nord-Ouest de l’Everest, qui, de ses 8201 mètres est considéré comme « techniquement facile », je ne peux pas m’empêcher de trouver génial le fait d’avoir des informations quasi en temps réel grâce à l’Internet. En effet, si des grosses expés nous ont habitué à transmettre régulièrement des informations voir même mieux (un coup d’oeil sur cet article paru sur le site d’Apple ne manquera pas de vous impressioner), les nouvelles technologies permettent maintenant d’avoir un matériel très compact mais également très bon marché qui autorise une diffusion de l’information (texte, photos et vidéo) très rapidement et quasiment sans aucun connaissance de l’informatique.

Pour en savoir plus sur la solution « Contact », mise au point par la société Human Edge Tech et découvrir des exemples de son utilisation au sommet de l’Everest, sur l’océan, le cercle polaire, dirigez-vous vers cette page. Et Pour suivre la fin de l’expédition de Jean Pavillard, cliquez ici.

Le Petit Boutien

Jeudi 9 septembre 2004

En exportant une image au format TIFF depuis Aperçu, je suis tombé sur cette option à l’intitulé saugrenu :

Une option saugrenue

Faute de frappe ? Localisation fantaisiste ? Nenni. Professeur Google nous apprend qu’il s’agit de la traduction de « little endian », une expression utilisée pour décrire une façon de stocker les nombres sur plusieurs octets.

Le Jargon Français signale que « la référence aux Voyages de Gulliver, découvrant un monde où deux peuples s’affrontent à mort pour savoir par quel bout on doit ouvrir un oeuf dur, est tout à fait délibérée ». On apprend ailleurs qu’il y a deux traductions possibles pour ce terme particulier, et que « la querelle qui oppose les partisans de « boutien » à ceux de « boutiste » n’est pas moins féroce que celle qui fut à l’origine d’une guerre civile à Lilliput. » On remarque que la famille Intel se classe comme par hasard dans les petits-boutiens tandis que les architectures 68k comme PowerPC font partie des gros-boutiens. La mystérieuse option serait donc équivalente au choix du format TIFF Mac ou PC proposé par d’autres programmes.

Quoi qu’il en soit, ces deux petits mots rencontrés au hasard d’un dialogue d’option auront permis de nous cultiver quelque peu !